Années précédentes

Thèmes des journées d’études depuis la création de l’association

2016Fiabilisation du Challenge-test. Packs surprotecteurs. Manipulation aseptique. Validations de méthodes.Quatre thèmes seront abordés au cours de ces 35èmes Journées. Dans la lignée de 2015, nous reviendrons dans le détail sur deux éléments importants de la fiabilisation du challenge-test (souche et inoculum) avant de faire le point sur la protection passive des produits (Packs surprotecteurs, biomatériaux et MUT). La seconde journée sera dédiée à la manipulation aseptique et aux bonnes pratiques associées avant de faire un point sur l’ATPmétrie et de revenir sur quelques exigences spécifiques de validation de méthodes.
2015Conservation : Maîtrise et précision de la méthode d’évaluation et aspects industriels impactants. Le challenge-test, à la base du développement des formules, se doit de faire preuve d’exactitude, de précision et de reproductibilité. Ces impératifs imposent une maîtrise des points critiques de la méthode et la détermination de l’incertitude associée à la mesure. Le niveau de protection d’un produit, plus ou moins robuste, peut être affecté par des fluctuations du processus industriel. Les modifications partielles de formule ou de processus ainsi que les déviations ou les non-respects des spécifications doivent faire l’objet d’une gestion efficace.
2014Sécuriser le développement et objectiver les risques de contamination.La sécurisation du développement passe par de nombreux paramètres et nous avons voulu pour ces 33èmes Journées d’Etude en traiter quelques aspects importants. En matière d’hygiène, l’objectivation des risques de contaminations microbiologiques, particulaires et chimiques est décisive. L’approche proposée devrait contribuer à l’optimiser.
2013Quelques facettes problématiques de la microbiologie cosmétiqueLa microbiologie cosmétique est en perpétuelle évolution et lors de ces 32èmes Journées d’Etude nous vous proposions de faire le point et d’échanger sur quelques facettes problématiques auxquelles sont régulièrement confrontés les laboratoires de microbiologie. Comme à l’accoutumé, vos réflexions ont permis un débat fourni et constructif. - Evaluation de la stabilité des produits OTC, l'expérience pharmaceutique. - Analyse comparative des méthodes d'identification rapide. - Méthode d'évaluation de la sécurité microbiologique des produits, application. - Ne pas subir l'audit qualité, rôle de l'audité. - Emulsions inverses (E/H), conservation? - Optimisation de la détergence en industrie cosmétique. - Brevets, impact sur le choix des antimicrobiens... - Traitement UHT des produits cosmétiques: un élément de réponse face aux nouveaux enjeux réglementaires. - Solutions packaging pour les soins topiques. - Lactobacillus.
2012Adaptation aux exigences multiples et complexes du marché...L'adaptation aux exigences du marché constitue le moteur de tout secteur industriel. Pour l'industrie cosmétique, les défis à relever en terme de protection microbiologique sont de plus en plus complexes et demandent des innovations au niveau de la formulation, de la conservation, de la protection par les packs mais aussi des moyens d'évaluation de la stabilité à l'utilisation. En amont du processus, la maîtrise de la qualité des matières premières doit rester un objectif majeur. - Mise à l'épreuve du test d'usage sur des produits du marché. - Etude critique des substances présentées comme une alternative aux parabènes et au phénoxyéthanol. - Boosting with ethylhexylglycerin. Sustainable use of cosmetic preservatives and antimicrobial stabilizers. - Sécurité microbiologique des produits, justification des tests à appliquer. - FDA, les attentes américaines envers le microbiologiste européen. - Streptococci, Enterococci. - Matières premières: Plan de contrôle en fonction des classes de risque. - Evaluation de la protection microbiologique des packs. - Circuits d'eau: biofilms et contaminants. Nettoyage et désinfection des installations. - Eaux: Quels types? Quels usages? Quels risques?
2011NOUVELLES APPLICATIONS TECHNOLOGIQUES:formulation, production, contrôleNotre association est particulièrement fière de fêter ce 30ème anniversaire de nos journées d’Étude et nous tenons à remercier tous ceux qui continuent, d'année en année, à nous faire confiance et à assurer ainsi la pérennité de cette manifestation. Ces 30 années au service de la microbiologie cosmétique ne marquent qu'une étape et nous vous convions dès à présent à la 31ème édition de nos journées qui à partir de 2012 auront lieu en juin. Merci encore pour votre fidélité... - BioBall, Robustesse et performance lors des challenge-tests. - Identification microbienne par spectrométrie de masse. - Nanotechnologie et cosmétologie: généralités. - Actualité et réglementation, revue documentaire. - Les moisissures dans les industries pharmaceutiques et cosmétiques. - Huiles essentielles, activités antimicrobiennes. - Technologie UHT, application en cosmétologie et pharmacie. - Conception du pack et prévention des risques de contamination. - Bionettoyage, principes et applications.
2010Nanotechnologie, Souches, Conservation, Spécifications, Matières Premières, HygiènePas de thème unique pour cette 29ème manifestation mais plutôt une revue élaborée en tenant compte des demandes exprimées par les participants lors des évaluations des années précédentes et de l'actualité de la profession. Comme à l'accoutumé, ces Journées d’Étude ont été construites selon deux axes généraux, le premier regroupant des thèmes relatifs à la recherche et au développement, le second ciblé sur les activités de contrôle qualité et de suivi de production. - Gestion du centre de ressources biologiques de l'Institut Pasteur. - Gestion interne des souches utilisées pour les essais de résistance à la contamination. - Flash info: évolutions normatives et conservateurs listés. - Conservation par les acides organiques. - Infections cutanées et germes spécifiés. - Enterobacter, Klebsiella, Serratia et autres Entérobactéries. - Evaluation de la méthode de classification des matières premières. - Flash info: Evolutions normatives et revue de presse. - Sous-traitance de l'activité de nettoyage des locaux de production. - Hygiène: bâtir une formation du personnel efficace... - Spécifications des matières premières, des produits semi-ouvrés et des produits finis.
2009 Garantir la conservation des produits de demain: Formulation, Matières premières, EnvironnementDans un contexte règlementaire et culturel évolutif, la garantie de la sécurité microbiologique des produits tend à devenir encore plus problématique. Évolution de la formation par la sélection et exploitation des Matières Premières à effet secondaire antimicrobien, amélioration de l'évaluation de la conservation par la pratique de tests d'usage, maîtrise accrue des matières premières et de l'environnement industriel constituent les voies d'investigation de choix pour relever ce défi. - Actualité réglementaire, cas des conservateurs (POB). - Matières premières à effet secondaire antimicrobien. - Test d'usage: interprétation des résultats. - Méthodes d'évaluation des matières premières à activité antimicrobienne. - Expertise du microbiologiste dans le développement des produits. - Staphylococci et Micrococci. - Classification des matières premières en fonction des risques. - Biocontamination de l'air et des surfaces: méthodes d'évaluation. - Biocontamination de l'air et des surfaces: exploitation des résultats. - Flah info: Evolutions réglementaires et normatives
2008Peri-MicrobiologieAu-delà de ses fonctions premières de contrôle qualité et de recherche et développement, le laboratoire de microbiologie est aussi un support actif aux interfaces d'autres missions de l'entreprise: production, marketing, qualité, achats... Ces missions périphériques, qui font appel à l'expertise du laboratoire et à sa technicité, se doivent d'être assurées avec efficacité. Nous apportons des éléments nécessaires à cette polyvalence.
2007Matières premières et articles de conditionnement: Evaluation et maîtrise des risquesLes laboratoires de recherche et de développement comme ceux de production sont confrontés, chacun à leur niveau, aux problèmes posés par la maîtrise de la propreté microbiologique des matières premières et des articles de conditionnement.. Nous vous proposons notamment une réflexion sur l'évaluation des risques, la qualification, la gestion et le contrôle de ces éléments.
20061. Diversification des moyens de conservation 2. Maîtrise produit-processCe premier thème s'inscrit dans la continuité des années précédentes en revenant sur la conservation des produits dans un contexte évolutif résultant de pressions d'origine diverses. Quelque soient ces évolutions, la maîtrise du produit par un contrôle qualité performant et celle des contaminations industrielles reste d'actualité et constitue notre second thème.
20051. Conservation: approche complémentaire 2. Hygiène de la personne1. L'approche complémentaire de la conservation a été dictée par l'actualité et a pour objet une réflexion destinée à envisager de possibles approches complémentaires à la démarche usuelle d'évaluation de l'aptitude à la conservation. Dans ce contexte, la technologie des barrières utilisées en agro-alimentaire a fait l'objet d'une première tentative d'application. 2. La stabilité microbienne des produits résultant également du niveau d'hygiène des productions, le second thème est consacré à un de ses volets importants : l'hygiène de la personne.
20041. Aspect microbiologique de la P.A.O.(Période Après Ouverture) 2. Maitrise de l'eau de production1. nous proposons un mode d'évaluation basé sur une analyse de risques structurée et sur des essais de laboratoire adaptés. 2. nous proposons des spécifications et définissons des règles pour les plans de contrôle et la qualification des systèmes.
2003Souches de référence et souches d'usine: mode d'emploigestion des souches microbiennes de leur entrée au laboratoire à leur destruction finale. cycle complet des souches de référence utilisées pour les évaluations des activités antimicrobiennes et les validations des contrôles qualité. pour les souches usine, proposition de définitions, de méthodes de caractérisation et de règles d'utilisation.
2002Méthodes rapidesBilan de la situation des méthodes rapides et intégration des évolutions règlementaires et normatives. Optimisation de ces outils et validation des méthodologies développées au sein des laboratoires.
2001Produits atypiquesAnalyse des risques microbiologiques des produits atypiques échappant au mode opératoire habituel d'analyse, tels que : lingettes, poudres, produits coulés etc....
2000Risques microbiologiques,chimiques et particulairesLes exigences d'assurance de la qualité imposent de plus en plus de centrer les actions vers la prévention des incidents de production pour fiabiliser au maximum les process. Des référentiels comme les BPF et les BPPC énoncent des principes généraux destinés à atteindre cet objectif. Des méthodologies issues d'autres secteurs industriels, plus ciblées sur la gestion des process, sont également disponibles mais se heurtent à des difficultées d'adaptation aux domaines cosmétique et pharmaceutique. Nous proposons une approche originale d'Analyse des Risques de Contamination Microbiologique, Chimique et Particulaire (ARMCP).
1999Conservation antimicrobienneLa qualité microbiologique des produits cosmétiques et pharmaceutiques repose essentiellement sur un système de conservation judicieusement choisi et parfaitement éprouvé. Face aux nombreuses questions implicites ou explicites posées au microbiologiste, il est primordial qu'il réponde de la façon la plus pertinente par des essais spécifiques, ciblés et fiables. Nous faisons donc le point sur l'état de l'art en ce domaine et proposons une approche méthodologique originale incluant notamment une technique d'évaluation du risque de contamination.
1998Non-conformités microbiologiquesrenforcer l'efficacité des actions menées sur le terrain par les laboratoires de microbiologie et de chimie les responsables de production et tout autre "préventeur" reduire sensiblement les temps d'investigation méthodologie proposée à titre expérimental, non exhaustive mais évolutive = ANCM (Analyse des Non-Conformités Microbiologiques).
1997Implication des laboratoires de developpement et de contrôle dans la démarche qualitéFournir des résultats irréprochables,dans des délais acceptables et au moindre coût,tels sont les objectifs majeurs de la qualité de laboratoires. Aujourd'hui,poussés par les démarches de certification d'entreprises et par le autres actions visant à faire reconnaître la qualité, les laboratoires ne peuvent plus se passer de faire savoir leur savoir faire. Cette mutation inévitable requière une connaissance des réferentiels spécifiques qui ont été déclinés,commentés et discutés au cours de ces deux journées.
1996Aerobiocontamination et Biocontamination des surfacesPersonne n'ignore,que l'air et les surfaces sont sources potentielles de contamination.Il est par contre moins évident de définir avec précision les moyens à mettre en oeuvre pour maîtriser ces menaces sans toutefois engendrer de sur-qualité. Confronté à un environnement naturellement polluant,il convient, dans un premier temps,d'évaluer méthodiquement les risques en fonction des propriétés intrinsèques des formulations et de leur mode de production. Quelles que soient les actions correctives appliquées en interne ou sous traitées,encore faut-il en contrôler ultérieurement l'éfficacité.
1995Conservation des formulations cosmétiques et pharmaceutiquesL'internationalisation des formules,la sophistication croissante des produits,les nouvelles exigences législatives et toxicologiques,l'apparition de contaminants inhabituels ,la relativité des outils d'évaluation de la stabilité microbiologique....Autant de raisons pour renforcer la symbiose entre formulateurs et microbiologistes Le "challenge": concilier des contraintes interdépendantes avec la tendance du marché qui reclame des produits dits "naturels".Peut-on relever ce défi sans remettre en cause la qualité du produit ?
1994Organisation du contrôle qualité: stratégie,gestion,planification,exploitationLe contrôle conformité produit (CCP) tend, dans le respect des réglementations anciennes et récentes, à prendre en compte les référentiels (ISO-CEN) promus par les organismes de certification (COFRAC). Quel que soit le mode de gestion adopté,le contrôle qualité doit gérer les non-conformités et susciter des actions correctives et préventives. L'ambition de ces deux journées a été une réflexion sur les apports potentiels des principes d'assurance de la qualité et des méthodes d'exploitation statistique des résultats sur la maîtrise des coûts de prévention par contrôle final (COQ).
1993L'eau : Matière première et auxiliaires technologiquesH2O, mais à tout prendre qu'est-ce? Potable,adoucie,osmosée,déminéralisée,purifiée.....plusieurs types d'eau sont utilisés comme matière première et auxiliaires technologiques Quel que soit leur emploi, des niveaux adaptés de qualité chimique et microbiologique doivent être définis. L'objectif de ces deux journées a été de faciliter la maîtrise des circuits de distribution par une meilleure connaissance de leurs éléments constitutifs et de proposer les spécifications relatives à chaue type d'eau.
1992HYGIENE,QUALITE : Evolution des concepts.Après deux décennies de prise en compte des principes d'hygiène et dans un contexte d'assurance qualité de plus en plus présent, la maîtrise des process évolue aujourd'hui vers de nouveaux modèles qui mettent l'accent sur une prévention mieux ciblée des risques microbiologiques. Les outils qualité appliquées aux principes pasteuriens peuvent-ils améliorer l'efficacité du contrôle des risques de pollution? Ces deux journées d'information et de confrontation d'idées ont dû permettre à chacun de définir sa stratégie.
1991Microbiologie en industrie cosmétique et pharmaceutique : Rôles et fonctions.L'émergence de l'assurance-qualité implique une ouverture du laboratoire sur l'entreprise. L'évolution du concept "Laboratoire" a été au cours de cette 10ème session, le guide de notre réflexion. La mission du microbiologiste devant s'adapter à ces nouvelles exigences, les objectifs de ces journées ont donc été de définir les nouvelles règles du management et de dégager le nouveau profil du microbiologiste.
1990Mesure de la contamination : Méthodes classiques ou rapidesLe contrôle microbiologique doit aujourd'hui plus que jamais intégrer les impératifs de delai de reponse et de coût. Les méthodes classiques automatisées ou non, peuvent-elles être remplacées par des méthodes dites rapides? Plusieurs aspects du problème ont été évoqués au cours de ces deux journées : Inventaire et définition des méthodes alternatives,fiabilité,précision,sensibilité,intégration des temps de contrôles à la planification....
1989CONSERVATEURS : Bilan et perspectives....Le choix d'un système de conservation résulte d'un compromis difficile : exigences qualité du consommateur,concurrence internationale, contraintes réglementaires, risque de réaction cutanée, adaptation des microorganismes. Dans le contexte actuel, pouvons-nous et devons-nous faire évoluer nos concepts d'élaboration, de fabrication et d'utilisation?
1988Assurance qualité : Hygiène industrielleValoriser la fonction "Hygiène" dans l'entreprise,affiner le concept d'hygiène industrielle, positionner cette activité par rapport aux objectifs d'assurance de la qualité,telle a été la base de notre réflexion au cours de ces 7 èmes journées d'étude menées selon l'usage avec le concours de toutes les parties prenantes.
1987Matières premières,Articles de conditionnement,Produits finis : DécontaminationAu cours de ces deux journées,notre objectif a été de faire le point sur trois techniques de décontamination : filtration sur membranes stérilisantes,traitements par rayonnements ionisants et par l'oxyde d'éthylène. Des scientifiques,des professionnelles et des utilisateurs ont tentés, avec nous, d'apprecier l'efficacité et les limites de ces techniques en fonction des types d'utilisation.
1986Informatique,Automatisme,RobotiquePour cette manifestation,notre objectif a été de faire le point sur les récentes évolutions technologiques qui touchent aujourd'hui les laboratoires de microbiologie. Des scientifiques,des professionnels et des utilisateurs ont tentés avec nous d'évaluer l'impact pratique de ces technologies de pointe sur la conception,l'organisation et les performances des laboratoires. La présence du matériel sur les lieux nous a permis d'entrer de pleins pieds dans le laboratoire du XXI° siècle.
1985Contaminations microbiennes spécifiques.
1984Contrôle des produits finis
1983Hygiène industrielle appliquée
1982Conservateurs : méthodes d'essai.